L'ordre et la morale

Publié le par Marie

L'ordre et la morale

Synopsis

- Avril 1988, Île d'Ouvéa, Nouvelle-Calédonie. 30 gendarmes retenus en otage par un groupe d'indépendantistes Kanak. 300 militaires envoyés depuis la France pour rétablir l'ordre. 2 hommes face à face : Philippe Legorjus, capitaine du GIGN et Alphonse Dianou, chef des preneurs d’otages. À travers des valeurs communes, ils vont tenter de faire triompher le dialogue. Mais en pleine période d'élection présidentielle, lorsque les enjeux sont politiques, l’ordre n’est pas toujours dicté par la morale...

C'qu'on en pense

Une épopée violente et trouble qui marque le retour de Mathieu Kassovitz devant et derrière la caméra, celui-ci toujours animé par un esprit de révolte et une forte volonté de dénoncer ! Engagé, ce film de guerre dénonce les dérives politiciennes du gouvernement de cohabitation Mitterrand-Chirac qui a préféré faire parler les armes plutôt que les hommes. Kasso choisit de révéler un pan de l’histoire plutôt délicat. Pour ce faire, il n’hésite pas à pointer du doigt les responsabilités politiques de chacun. On est touché par son personnage qui éprouve une empathie plus que légitime envers les kanaks et bien que Kassovitz ait choisi de caster des kanaks qui ne sont pas des acteurs professionnels, on est aussi facilement happé par leurs prestations que par l’histoire qu’ils retracent. Une mise en scène parfois bluffante, aux inspirations américaines, qui participe à la prouesse qu’a Kasso de faire monter le suspense crescendo jusqu’à l’assaut final. Ce film interroge le spectateur, on ne peut que s’investir dans ce film courageux et beau.

Mood : Assumer son histoire.

La bande-annonce, c'est juste là !

2011, Action / Drame / Historique de Mathieu Kassovitz, avec Matthieu Kassovitz, Iabe Lapacas, Philippe Toreton et Sylvie Testud.

Publié dans Films

Commenter cet article