La guerre est déclarée

Publié le par Marie

La guerre est déclarée

Synopsis

- Un couple, Roméo et Juliette. Un enfant, Adam. Un combat, la maladie. Et surtout, une grande histoire d'amour, la leur…

C'qu'on en pense

Valérie Donzelli revient avec un deuxième long-metrage autobiographique intense et merveilleusement vivant. On chante, on crie, on pleure avec cette mise en scène inventive et tonique, et cette rage de vivre qui donne envie de soulever des montagnes. La légèreté des chansons, les gags incongrus (y compris dans les moments les plus noirs), les cassures de rythme maintiennent le film dans un dimension poétique magnifique. L’actrice/réalisatrice évite clairement le pathos en nous épargnant une surexposition de la douleur. Ce réalisme, boosté par la dimension autobiographique, nous happe et nous transporte dans leur douleur. On ne peut qu’être frappé par la sincérité du jeux d’acteur. Le duo Donzelli / Elkaim fonctionne parfaitement : ils semblent invincibles. Donzelli filme ce couple en instaurant la notion de bravoure ; elle nous présente ces deux parents qui combattent la maladie qu’on pourraient facilement assimiler à des soldats se rendant au front, souriants et déterminés. Moment intense du film que l’on retient : la déclaration d’amour de Roméo et Juliette. Ce film est un hymne à l’espoir, à l’amour, à la vie. A ne manquer sous aucun prétexte.

Mood : Déclaration de guerre à la mort.

La bande-annonce, c'est ici !

2011, Drame de Valérie Donzelli, avec Valérie Donzelli, Jérémy Elkaïm et César Desseix

Publié dans Films

Commenter cet article