Birdman

Publié le par Marie

Birdman

Synopsis

- À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego… S’il s’en sort, le rideau a une chance de s’ouvrir..

 

C'qu'on en pense

C’est LE film dont tout le monde parle sur la planète ciné depuis la remise des Oscars, (Birdman a remporté 4 oscars - dont meilleur film et meilleur réalisateur) il y a quelques semaines. Et pour cause, on y découvre le plus long faux plan séquence de l’histoire du cinéma ! Ce qui donne alors la sensation que ce long-métrage a été filmé en une seule fois, sans coupures - et ce avec une souplesse ahurissante ! C’est beau, mais surtout brillant, car cela donne l’impression que tous les moments sont connectés les uns aux autres. Inarritu nous avait habitué à plus sombre (Babel, 21 grammes) et lorgne un peu du côté de la comédie avec cette fable tragi-comique pour le moins bluffante. La déchéance de cet acteur en quête d’une seconde gloire nous inspire pitié mais nous touche, on sent alors une critique du système hollywoodien en teinte de fond : le réalisateur décrit un milieu sombre et difficile où chaque comédien sous pression tente de sauver sa peau pour rester dans le coup. Ce quasi huis clos dans les coulisses de Broadway est hypnotisant, notamment grâce à la prestation des acteurs, que l’on pourrait davantage qualifier de performance. En effet, le film est porté par un Michael Keaton excellent (autrefois interprète de Batman pour Tim Burton), au charisme incroyable. Emma Stone, Edward Norton et les autres sont tout aussi convainquants. Des dialogues particulièrement bien écrits, tantôt drôles, tantôt énervés, et toujours sincères. N’oublions pas de mentionner la bande originale composée d’un solo de Jazz, qui colle parfaitement au film. Un film à la fois cynique et jubilatoire, grinçant et émouvant, … Ne manquez pas ce tour de force technique et narratif, du grand spectacle !
Afin de ne pas entraver la qualité de ce film, il vous est vivement conseillé de le visionner en version originale !

Mood : Mise en abîme vertigineuse, dans les coulisses de Broadway !

La bande-annonce, c'est par là !

2015, Comédie dramatique de Alejandro Gonzalez Inarritu, avec Micheal Keaton, Emma Stone, Edward Norton, Zacg Galifianakis & Noamie Watts.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

city hunter 86 29/03/2015 21:34

Tres belle critique.