Jacky Brown

Publié le par Marie

Jacky Brown

Synopsis

- Jackie Brown, hôtesse de l'air, arrondit ses fins de mois en convoyant de l'argent liquide pour le compte d'un trafiquant d'armes, Ordell Robbie. Un jour, un agent federal et un policier de Los Angeles la cueillent à l'aéroport. Ils comptent sur elle pour faire tomber le trafiquant. Jackie échafaude alors un plan audacieux pour doubler tout le monde lors d'un prochain transfert qui porte sur la modeste somme de cinq cent mille dollars. Mais il lui faudra compter avec les complices d'Ordell, qui ont des méthodes plutôt expéditives.

C’qu’on en pense

Nous sommes en 1997, 3 ans après la sortie des cultissimes Reservoir Dog et Pulp Fiction, l’attente des spectateurs est énorme. Tarantino marque à nouveau des points avec ce polar qui rend hommage à un cinéma nineties bourré de testostérone ! Même s’il s’inscrit dans la même veine que ces films précédents, la violence, les effets, et l’abondance d'hémoglobines propres au réalisateur sont moins présents. Jackie Brown nous parait plus mature, plus posé ; Certes moins rock'n'roll mais empreint d'une finesse psychologique encore plus poussée. Le principal soucie du réalisateur reste toujours l’écriture du script, sa fluidité, son harmonie entre les scènes et la dramaturgie qui s’en dégage. On retrouve donc une histoire de gangster où l’on parle beaucoup, on flingue par accident et où on film d’un coffre de voiture … Pam Grier (Le personnage de Jackie Brown) est une hôtesse de l’air aussi classe que sexy, à la prestance stupéfiante. Samuel L. Jackson est formidable en méchant, De Niro parfait en bad boy un peu paumé. Le tout ficelé à une bande son géniale, les 2h30 passent à tout allure, à ne pas manquez !
Afin de ne pas entraver la qualité de ce film, il vous est vivement conseillé de le visionner en version originale !

Mood : Enquête sur un trafic d’armes à la sauce Tarantino.

La bande-annonce c'est ici !

1998, Drame Policier, de Quentin Tarantino, avec Pam Grier, Samuel L. Jackson, Robert De Niro.

Publié dans Films

Commenter cet article

Claire D 24/11/2014 22:00

Oh yeah ! Et très bonne scène d'ouverture à l'aéroport sur un tapis roulant avec Bobby Womack derrière en bande-son...