Notre sélection séries de Novembre

Publié le par Alizée Marie Marion

Notre sélection séries de Novembre

Girls

Notre sélection séries de Novembre

Le pitch

L'entrée dans la vie active de quatre jeunes filles d'une vingtaine d'années, de leurs humiliations à leurs rares triomphes. Hannah, l'éternelle stagiaire, rêve de devenir écrivain ; Marnie, sexy et un peu garce sur les bords, ne manque pas d'ambition; et Jessa, hippie dans l'âme, aimerait gagner sa vie de son art...

Pourquoi on kiffe

Girls met en scène un groupe de nanas, environ la vingtaine, décidées à entrer dans la vie active ! On a d’abord un peu mal de mal à s’attacher aux personnages au début de la série, mais ce n’est que pour mieux les apprécier par la suite. Girls, ça parle du quotidien de 4 filles, mais ici, on s’attarde sur les détails, contrairement à bon nombre de séries du genre, souvent bien trop creuses. L'affiche est trompeuse et mériterait qu'on rajoute 2 rôles masculins qui ont tout autant d’importance. On apprécie vraiment les scènes crues très réalistes et l’héroïne aux rondeurs totalement assumées (Lena Dumhan, réalisatrice et actrice principale de la série). Bien sûr, on aime ou on aime pas. Lena flirt avec le caricatural à travers des scènes glauques voir trash, mais c’est si proche de nous tou(te)s ! C’est drôle, touchant sans être “gnan-gnan”. Des personnage au final très attachants et un Brooklyn délicieusement filmé ! On ne veut pas en perdre une miette ! Pour apprécier le cynisme exacerbé des dialogues, s’il vous plaît, regardez-la en VO.

Mood : Love & sex in Brooklyn.

Le teaser c'est par là !

2012, Comédie de Lena Dunham avec Lena Dunham, Jemina Kirke, Allisson Williams.

Orange is the New Black

Notre sélection séries de Novembre

Le pitch

Un an dans une prison pour femmes de sécurité minimale dans le Connecticut à la rencontre de personnages farfelus mais attachants...

Pourquoi on kiffe

Tirée d’une histoire vraie, Orange Is The New Black est une série génialissime nous dévoilant l’implacable vérité de l’univers carcéral dans une prison pour femmes à sécurité minimale dans le Connecticut. Certes, la plupart des situations révèlent une atmosphère dangereuse et oppressante, mais des répliques tordantes & des situations cocasses, avec des personnages souvent déjantés, permettent de créer un véritable équilibre. En effet, la distribution est particulièrement bien répartie, on constate que le casting est aussi pointilleux pour les premiers rôles que pour les seconds ; chaque personnage a son importance. Des actrices peu ou pas connues se révèlent petit à petit. A travers des flash-back particulièrement bien montés, on apprend à connaître chacun des personnages, à découvrir leur histoire. On s’incline également devant la qualité narrative de chaque épisode, ils sont tous aussi bons les uns que les autres, sans exception. On s'attend à une série de meufs farcit aux stéréotypes, mais ce n’est PAS DU TOUT le cas. Vous l’aurez compris, il y a une réelle fraîcheur dans cette nouvelle série (seulement deux saisons pour l’instant) : la trame est bien écrite, la bande originale est vraiment cool et les personnages formidablement attachants ! A visionner sans modération !

Mood : Gangs de meufs et manipulations.

Le teaser c'est juste ici !

2013, Comédie/Drame, de Jenji Kohan, avec Taylor Schilling, Jason Biggs, Kate Mulgrew, Micheal Harne, Natasha Lyonne...

Eastbound and Down

Notre sélection séries de Novembre

Le pitch

Ex-professionnel de base-ball, Kenny a un énorme égo. Lorsqu'il retourne dans sa ville natale, son passé de vedette et sa conduite désagréable ne le conduisent pas vers les sommets. Au contraire ! Le voilà de retour dans l'enceinte du lycée qui l'a vu grandir, au poste de professeur de gym remplaçant.

Pourquoi on kiffe

Autant vous prévenir tout de suite, cette série n’est pas à prendre au premier degré ! Voici typiquement le portrait du pire beauf que vous n’avez jamais vu ; Kenny Powers est l’antithèse du bon goût, l’emblème de la grossièreté poussée à l'extrême, et pour couronner le tout, il a un ego surdimensionné. Mention spéciale pour sa coupe mulet immonde, sans doute sa caractéristique la plus séduisante … Les acteurs se donnent au max, on s’esclaffe souvent face à des situations délirantes et même si on a eu plusieurs fois envie décrocher, c’est quand on s’y attend le moins que cette série parvient à nous surprendre par un moment fort en émotion, en cynisme ou en humour. Ce personnage est infecte mais on se surprend rapidement à aimer le détester. Ces losers hauts-en-couleurs à l'éloquence douteuses en dérouteront plus d’un mais cette série va véritablement à contre courant de tout ce qui se fait ! Et toi, vas-tu détester Kenny Powers ?

Mood : Humour gras & beaufitude exacerbée.

Le teaser c'est par là !

2009, Comédie de Ben Best, avec Danny McBride, John Hawkes, Jennifer Irwin, Kat Miwon.

Publié dans Séries

Commenter cet article

Az 17/07/2015 12:20

J'adore orange is the new black et votre blog est génial. !